hottes a flux horizontal

Hotte à flux laminaire : protéger les laboratoires des bactéries présentes dans l’air

Dans un laboratoire, l’un des principaux enjeux est de conserver un milieu le plus propre et le plus stérile possible afin d’empêcher la contamination du sujet d’expérimentation. Outre l’utilisation des équipements de protection individuelle comme les gants, les lunettes ou encore les masques, il est parfois conseillé d’utiliser une hotte à flux laminaire qui va permettre de limiter la contamination des échantillons par les bactéries et autres particules présentes dans l’air.

Comment fonctionne une hotte à flux laminaire ?

Le principe de fonctionnement d’une hotte à flux laminaire est de souffler un air filtré sur les échantillons les protégeant ainsi des possibles contaminations externes. L’air est aspiré à l’extérieur de la hotte, puis est propulsé par un souffleur au travers d’un filtre HEPA (Haute Efficacité pour les Particules Aériennes) qui élimine jusqu’à 99.97 % des particules d’une taille supérieure à 0.3 µm. Ce système de filtration de l’air est l’un des plus efficaces au monde. Selon le type de hotte, l’air peut être soufflé horizontalement ou verticalement. Pour plus d’informations : erlab-noroit

Les hottes à flux horizontal

Dans ce type de hotte, le flux d’air est émis depuis le fond et est dirigé vers l’ouverture frontale. Ce système a pour avantage d’empêcher la formation de turbulences à l’intérieur de la hotte et de limiter l’accumulation des particules au niveau du plan de travail, ces dernières étant totalement évacuées.

Les hottes à flux vertical

Dans ce cas, l’air est propulsé depuis le haut de la hotte vers le bas. L’avantage de ce type de hotte est que le flux d’air occupe l’entièreté du volume. Cependant, il peut provoquer des turbulences au niveau du plan de travail.

laboratoire hottes

Il est important de noter que les hottes à flux laminaire horizontal ou vertical n’offrent pas de protection pour le manipulateur et l’environnement. En effet, l’air pollué par les échantillons est soufflé directement à l’extérieur par l’ouverture frontale sans être filtré.

La lampe UV-C

La plupart des hottes à flux laminaire sont équipées d’une lampe à UV-C qui permet de stériliser le plan de travail et son contenu avant utilisation. Cette lampe doit être éteinte lors de toute manipulation, car les UV pourraient détruire les échantillons vivants et provoquer des brûlures sur la peau de l’utilisateur.

Conclusion

L’utilisation d’une hotte à flux laminaire est une solution très pertinente lorsqu’il s’agit de travailler dans un milieu stérile. Le choix entre un flux laminaire vertical ou horizontal se fait selon vos besoins. Si vous travaillez près du plan de travail, privilégiez un flux horizontal car les particules seront rapidement évacuées. Si vous travaillez de manière surélevée au plan de travail, par exemple en utilisant un microscope, privilégiez un flux vertical qui va entraîner les particules vers le bas.

Dans tous les cas, souvenez-vous que l’opérateur n’est pas protégé et que ce type de hotte ne convient pas à la manipulation de produits nocifs.

About the author

Elliot

View all posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.